La gare RATP de St-Rémy-lès-Chevreuse – Mieux se Déplacer à Bicyclette

image_pdf

Mieux se Déplacer à Bicyclette

Source : La gare RATP de St-Rémy-lès-Chevreuse – Mieux se Déplacer à Bicyclette

Pour améliorer le fonctionnement du RER, la RATP a un projet de trois phases sur la gare terminus de Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

La première phase consiste en la mise aux normes de l’alimentation électrique. Cette phase a été votée et sera réalisée d’ici 2 ans

La deuxième phase consiste à construire des voies de garage supplémentaires pour les trains dans un projet pas bien défini mais qui supprime l’emplacement actuel des garages à vélos, très utilisés par les Chevrotins.

En parallèle, la mairie et le STIF mettent en place un pôle d’échange intermodal. MDB vallée de Chevreuse souhaite participer à la réflexion de l’aménagement de la gare.

Nous avons un besoin essentiel et très spécifiquement lié à la gare :
un lieu de stationnement largement dimensionné et totalement sûr pour les vélos, en particulier pour des usagers de vélos à assistance électrique, fort utiles entre certains quartiers comme Beauplan et la gare.

et un besoin générique
dès le début des études, la circulation des vélos en provenance des différentes voies d’accès à la gare doit être bien réfléchie et discutée avec les usagers cyclistes

L’avis du Collectif sur le projet RATP

image_pdf

[ Voir aussi L’avis consolidé en réunion publique du 14-06-2016 ]

La Phase 1 est :

  • telle la charrue mise avant les bœufs !
    La phase 1 est dépendante du futur plan de voies qui résultera de la phase 2
  • fondée sur des sables mouvants !
    Les aménagements reposent sur des hypothèses relevant de décisions non encore prises (futur matériel roulant, future offre de transport)
  • Une preuve de saucissonnage afin de soustraire l’ensemble des aménagements à une étude d’impact

La Phase 2 est à revoir sur la base :

  • D’une justification étayée du besoin de 10 nouvelles positions non commerciales à Saint-Rémy
  • D’une prise en compte de la Charte du Parc de la Haute Vallée de Chevreuse
  • Des résultats d’une analyse d’impacts globale restant à mener

Par exemple, le bruit n’est pas un sujet de préoccupation pour la RATP :

(Voir aussi les liens suivants :SR Départ Train -côté Nord et SR Départ Train -côté Sud)

  • Des risques de dépréciation immobilière sur les quartiers riverains
  • Des conclusions de l’expertise de Rail Concept
  • Des besoins identifiés dans le cadre du projet de pôle d’échange de la gare de Saint-Rémy
  • Des décisions prises en 2016 concernant le futur matériel roulant et la future offre de transport
  • Du contexte économique

La Phase 3, d’un coût estimé à 50 M€, est à abandonner définitivement !
La Phase 3 :

  • N’a pas de sens pour une gare qui comprend déjà
    • trois quais d’embarquement / débarquement
    • une fréquence de passage plus faible que celle du métro parisien.
  • Va à l’encontre de recommandations d’experts du ferroviaire pour ces situations d’utilisation des quais en alternance (Cf. recommandations de l’Ecole Polytechnique de Lausanne dans son audit 2015 en page 49 §4.10)
  • Occasionnerait un délai supplémentaire d’exploitation alors que la régularité au départ de Saint-Rémy s’est déjà améliorée cette année, grâce à des mesures simples et peu onéreuses (augmentation du nombre de trains en réserve, application d’un glissement de 1 au départ, i.e. c’est l’avant dernier train arrivé, et non le dernier, qui repart)
  • nécessiterait de recasser les récents butoirs sécurisés situés en bout de voies,
  • poserait le problème de croisement avec la RD 938 extrêmement fréquentée,
  • se trouverait dans le périmètre du site historique du domaine de Coubertin.