Concertation projet RATP

image_pdfimage_print

Depuis le 30 septembre la RATP a annoncé lancer une concertation durant le mois d’octobre. Fin de la concertation le 29 octobre. Ceci marque la reprise des démarches administratives par la RATP, comme nous vous l’avions annoncé.

La RATP propose un simple dépliant (téléchargeable ici) pour décrire ce projet complexe. Cette description nous paraissant trop succincte, nous avons réalisé une vidéo pour vous imager le projet avec les dernières évolutions ainsi que notre proposition alternative.

Vous pouvez réagir à cette concertation par mail : contact-concertationsaintremy@ratp.fr

2 thoughts on “Concertation projet RATP”

  1. Attention, les projets RATP sont prioritaires pour les autorités locales ou nationales. Conséquence, même les agents des services de l’État qui doivent donner des avis sur ses projets où en surveiller les procédures se taisent, car ils ont peur d’être sanctionnés si ils s’en mêlent….
    Donc ne pas croire un mot des discours politiques et des argumentations rassurantes, quels qu’ils soient, qui tenterons de rassurer les habitants de Saint Rèmy.
    Le rouleau compresseur avance, comme ils voudront. C’est terrible aujourd’hui, mais c’est malheureusement comme ça. seules des actions fortes et médiatisées pourront avoir une petite chance de faire bouger les choses.
    Rappelons par exemple que nous sommes en site inscrit, avec un paysage protégé. Que font les inspecteurs des sites ?
    Souvenez-vous de la tentative de poser un atelier de lavage de trains à Saint-Rémy les Chevreuse. Quand une dizaine de trains seront là, ne pensez-vous pas qu’il faudra aussi penser à s’en occuper, à les laver, les entretenir, les faire tourner toute la nuit parce que en hiver c’est comme ça, etc.
    Saint Remy ne doit plus être le ramassis de la ligne RER B, dans tous les sens du terme, parking, train, circulation, désagréments, etc. Pour cela il faut voir loin, rétablir la ligne de Sceaux ancienne jusqu’à Limours, de façon à desservir un territoire plus large. Saint Rémy ne serait plus ainsi le cul-de-sac de la ligne, et le territoire serait bien mieux desservi. N’est-ce pas là une avancée par rapport à la diminution de circulation espérée dans notre vallée.
    Nous sommes en région parisienne, et en France… mais hélas, ce RER n’est qu’une piètre image de pays sous développé… que nous subissons.

  2. Après 10 ans passés à Saint-Rémy à constater les aberrations des projets de la RATP sur ce tronçon du RER-B, je constate maintenant à Sceaux les mêmes projets démesurément inutiles sur le tronçon de Robinson du RER-B.

    Des millions d’euros gaspillés pour construire une deuxième gare de l’autre côté du terminus qui n’apporte rien de substantiel aux usagers et employés: les usagers doivent toujours utiliser l’ancienne gare pour aller vers la gare routière. Malheureusement personne n’a réussi à forcer la RATP à n’utiliser ses millions que sur des projets vraiment utiles.

    A Saint-Rémy, les ingénieurs en travaux publics de la RATP s’entête à vouloir dépenser les millions pour un avantage nul pour le client.

    Il faut vraiment que les pouvoirs publics écoutent les gens sur le terrain et arrêtent de faire une confiance aveugle dans ce que la RATP propose !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *