Réunion d’information à l’Espace Jean-Racine

image_pdfimage_print

VOTRE AVIS COMPTE

Cette réunion (cliquer sur le lien pour l’invitation) a rassemblé ce lundi 29 janvier plus de 250 personnes à l’Espace Jean-Racine venue s’informer sur l’enquête publique qui se terminera le 16 février au sujet du projet RATP en gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Après plus de deux heures de réunion, de questions-réponses et d’avis partagés, le Collectif espère que chacun pourra mieux appréhender les enjeux de cette enquête.

Nous laissons d’ores et déjà à disposition sur le lien ci-dessous le prospectus qui était distribué avec les points-clefs présentés, en incitant chacun à se demander comment et si la RATP a cherché à EVITER- REDUIRE et COMPENSER les impacts de son projet au regard des avantages réellement attendus.

Cliquer ici : la présentation de lundi 29/01 à l’espace Jean Racine

Cliquer ici : Prospectus n°3 enquête publique janvier 2018

Encore une fois votre avis compte. N’oubliez pas de le faire connaître à l’enquêteur, en mairie ou même sur le lien du site d’enquête :

Cliquer ici: lien vers le site d’enquête

Source video : http://www.saintremyenvironnement.fr/projetratp.html

Les différents bruits du train en circulation :

Côté Nord (Rue Ditte) :

Côté Sud :

de nuit :


En plus d’exprimer à l’enquêteur vos remarques sur ce projet vous pouvez soutenir notre combat contre ce projet en l’état en signant sur notre appel à financement participatif sur le lien :
10 € pour stopper le projet d’extension de voies de garage à Saint-Rémy

Lien vers les détails sur cette enquête

One thought on “Réunion d’information à l’Espace Jean-Racine”

  1. Il y a quelques années la RATP présentait un projet d’implantation en gare de Saint-Rémy d’une station de lavage de RER; ses arguments étaient déjà: 1) on ne peut pas se passer d’un tel aménagement; 2) il n’y a plus de place à Massy; 3) ceux qui s’opposent à ce projet font passer leur intérêt particulier avant la nécessité de développer les transports en commun.
    Et puis ce projet fut abandonné, malgré la plaidoirie de la RATP en sa faveur: il s’est trouvé de la place à Massy pour continuer à y nettoyer les trains; les transports en commun n’ont pas été sacrifiés aux intérêts particuliers. Tout ceci pour dire que l’argumentation péremptoire des technocrates de la RATP destinée à faire passer le projet de lavage s’est avérée erronée.
    Il y a dans l’argumentation actuelle en faveur de la création de voies de garage les mêmes accents technocratiques, totalitaires, et le même chantage à l’érosion de la qualité des transports publics.
    Le coût de création des voies (simplement) de garage est faramineux. Il ferait certes le bonheur des patrons et des actionnaires des entreprises de bétonnage. Cet argent ne pourrait-il pas être plus utilement investi dans l’acquisition de rames à étage (donc plus courtes et moins encombrantes)? Et puis ces apprentis sorciers qui prétendent pouvoir chiffrer des destruction de la nature! Sur quels critères objectifs fondent-ils leur soit disant calculs? Leur seul critère dans ce qu’ils appellent « étude d’impact » est que le bilan coût-bénéfice soit en faveur du projet poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *